14e

Merci de vous identifier, ou de vous inscrire si ce n'est pas encore fait!

Rappel : Le 14e Régiment n'est plus présent sur Napoleonic Wars mais en tant que team multi gaming (que vous pouvez toujours rejoindre)

Plus d'infos ici

Groupe multi Gaming anciennement présent sur Napoleonic Wars


    Bioshock Infinite

    Partagez
    avatar
    Snow

    Messages : 717
    Date d'inscription : 09/06/2012
    Age : 24
    Localisation : Dans ton chat

    Bioshock Infinite

    Message  Snow le Lun 8 Avr 2013 - 1:05

    Je viens de le finir, et je me sens obligé de vous en parler, je veux bien sure parler du phénoméne du moment: Bioshock Infinite.



    Troisième épisode de la licence, qui fournit depuis quelques années des jeux étant le best de ce qui ce fait FPS solo, ce Bioshock est un jeu à part, frôlant si ce n'est atteignant la perfection , et porte la patte de Kevin Livine et de son studio.
    On va pas y aller par quartes chemins, ce jeu est à mon humble avis, le meilleur FPS solo (comprenez au style half-life), si ce n'est le meilleur jeu, auquel j'ai jamais joué.

    La partie FPS, quoi que classique, fait preuve d'une certaine originalité. Avec un gameplay proche de celui de ses prédécesseurs, Bioshock Infinite cherche à renouveler sa formule, en y incorporant un élément majeur, les skylines, des conduits sur lesquels notre héros, Booker Dewitt, peut s'accrocher.
    Dans les faits, cette composante de gameplay qui devrait accélérer le jeu n'est pas assez présente pour remplir son rôle, et on se retrouve avec un jeu plus "lent" que ses prédécesseurs, même si d'autres composante de gameplay viennent palier ce fait.

    Mais comme je le disait, ici ce n'ai pas dans le gameplay qui prévôt, mais l'histoire. Je n'ai jamais autant été prit par une histoire (même si Bioshock 2 était au moins dans mon top 5).
    Comprenez bien, ici l'histoire n'est pas un prétexte au gameplay, mais bien la partie la plus importante du jeu.
    Ainsi même si la partie FPS n'est pas révolutionnaire, elle est bien amenée,(comme je ne l'ai jamais vue) de façon intelligente et subtile.
    Ici pas de tutoriel long, fastidieux, et qui n'apprends ni n'apporte rien, non ici le gameplay (en plus d'être intuitif, ce qui compense un peu sa lenteur) est subtilement amené, au fur et à mesure, avec un contexte qui s'inscrit dans l'histoire, dans l'univers du jeu.

    L'histoire est la partie principale du jeu, et la relation avec les divers personnages est beaucoup mieux amenée que dans les précédents Bioshock, ou que dans la plupart des jeux vidéos auxquels j'ai joué, si ce n'est dans la totalité.
    Quant à l'univers, il est magnifique, c'est l'un des jeux les plus beaux et les plus profonds auquel j'ai jamais joué (en terme de détails, d'ambiance et avec des jeux de lumières parfait).
    Je ne vous spolierais rien du scénario, mais à mon humble avis, ici est signé l'un des meilleurs scénarios de jeu vidéo, si ce n'est le meilleurs pour ce qui est des jeux en FPS.

    Si vous voulez plus de visuels allez sur youtube, mais si vous comptez y jouer, ne vous spoiler rien.
    C'est la première fois qu'un jeu m'incite à écrire un petit pavé comme ça, qu'il me fait imaginer des choses autours du scénario, pour lequel j'ai savouré chaque moment, chaque détail dont le jeu regorge.
    Si je devais conseiller un jeu, un seul, à n'importe qui, ça serait celui-ci.

    Il faut le voir comme la quintessence de tout ce que devrais êtres les productions d'aujourd'hui, un jeu complet, avec un univers riche, une histoire passionnante, et un gameplay qui l'est tout autant, et surtout qui n'est pas au détriment de l'histoire ou de son déroulement.

    Ce jeu, viens juste de passer comme étant mon jeu favoris, et j'espère qu'il en ira de même pour vous.
    Et je pense être objectif dans mes propos, étant donné que la quasi-totalité de la presse a eu des critiques ultra-positive sur le jeu, le plaçant jeu le mieux noté (ou du moins FPS), de tout les temps.

    Alors courez vous le procurer, de n'importe quelle manière que ce soit (même si je téléchargement illégal c'est mal), ne serait-ce que pour l’expérience vidéo ludique unique, et à mes yeux parfaite, que ce jeu propose.


    En bonus, une image d'une cosplayeuse qui a décidé de réaliser un costume de l’héroïne, et dont le look a tellement plu qu'elle a servit de modèle pour le personnage IG !

    (PS : Désolé pour les fautes, il est tard, je viens de finir le jeu.)
    avatar
    Gryfon
    Membre
    Membre

    Messages : 1446
    Date d'inscription : 29/12/2011
    Age : 24
    Localisation : Ardennes, Belgique

    Re: Bioshock Infinite

    Message  Gryfon le Lun 8 Avr 2013 - 14:29

    Ah... Bioshock... Fan de la première heure, j'ai acheté le 1 lors de sa sortie, pareil pour le 2. J'ai tellement accroché à l'ambiance et l'histoire tellement particulière que lorsque j'ai appris pour Bioshock Infinite j'ai été un peu perplexe. Le contexte qui change du tout au tout, pareil pour l'ambiance. La cité dans les nuages avec sa lumière étincelante, c'était plus du tout la même chose que Rapture et j'avais peur que ça dénature complétement l'esprit de la série. Lorsque la jaquette officielle est parue, j'ai vraiment failli vomir... Bref, j'avais décidé de ne plus suivre les news pour me faire moi même la surprise lors de la sortie. Du coup, j'ai préco l'édition prémium sur PC et restait plus qu'à attendre ! Je devais finir mes autres jeux avant de commencer Infinite mais je m'y suis mit la semaine dernière. A première vue, lors du lancement, j'ai trouvé les graphismes vraiment somptueux dès le menu principal. Bon, attention, c'est pas au niveau de productions comme the Witcher ou Crysis mais l'identité graphique de Bioshock effacent rapidement toutes les petites imperfections.
    La mise en bouche est soignée, l'entré en matière est bien fichue et on prends vite ses repères. Même si l'arrivée à Columbia ressemble un peu à celle de Rapture, au moins, notre héros est beaucoup plus développé ceux des deux précédents volets et c'est tant mieux.
    Je ne vais pas m'étaler sur les missions car je n'en suis pas bien loin mais je dois dire que je suis heureux de retrouver une ambiance assez malsaine et glauque. C'est vraiment ce que je redoutais, de ne plus avoir la même ambiance et je suis content de dire que même si Columbia est, visuellement parlant le contraire de Rapture, on retrouve le même potage ! Sinon, d'où je suis je peux dire que la mise en scène est vraiment soignée, beaucoup plus que les deux opus précédents c'est un gros point positif. La bande son est juste exceptionnelle est immerge bien. C'est tellement bien foutu que je prend un véritable plaisir à explorer chaques recoins de la ville à la recherche des voxophones et autres secrets et clins d’œils ! Irrationnel à prit plaisir à développer l'univers du jeu et ça se ressent sur le soin apporté à l'histoire et son background.
    J'ai pas envie d'en dire plus de peur d'entrer dans des détails et de vous gâcher la magie du jeu et de la découverte, mais selon moi, il est simplement parfait au point que le seul point négatif que j'ai réussis à trouver pour le moment est bêtement un manque de détail risible lorsque notre héros passe sous un point d'eau (c'est bien parce que j'ai rien trouver d'autre pour le moment...). Sinon, fans des précédents Bioshock, vous serez heureux de retrouver ce qui a fait la recette de la série : son côté critique de la société américaine (ici coloniale) et son ambiance.
    J'espère que la suite du jeu me plaira tout autant mais je n'en doute pas un instant. Bref, un jeu que je vous conseil et par pitié, ne jouez pas en facile ou normal, mais opter directement pour la difficulté Maximum (qui n'est pas vraiment difficile en soi vu que je suis une brêle en théorie et que je m'en sors parfaitement !).
    Sans doute l'un des meilleurs jeux auxquels j'ai jamais jouer !


    _________________
    avatar
    Snow

    Messages : 717
    Date d'inscription : 09/06/2012
    Age : 24
    Localisation : Dans ton chat

    Re: Bioshock Infinite

    Message  Snow le Lun 8 Avr 2013 - 15:51

    Voila, je pense que nos avis correspondent Smile, le jeu est assez facile, pour les aficionados du genre, autant commencer direct avec le mode de difficulté 1999, qui est le code Konami (que les vieux de la vielle doivent surement connaitre).
    Sinon, on parlera plus amplement après que tu l'ai fini Gryfon, je ne veux rien te spoil ^^.
    avatar
    Hamlenain

    Messages : 591
    Date d'inscription : 12/05/2012
    Age : 33
    Localisation : Dieppe

    Re: Bioshock Infinite

    Message  Hamlenain le Lun 8 Avr 2013 - 17:02

    J'ai complété le 1 et abandonné le 2 (que j'ai sur steam) vu qu'à l'époque je n'arrivais pas à l'activer sur steam à cause de ces merdes de comptes associés.
    Mais tout ce que je vois et lis de Bioshock Infinite me poussent à l'acheter et y jouer, et je pense que ce sera mon luxe du mois d'avril.
    Néanmoins, s'il ne répons pas à mes attentes, je rendrais Snow officiellement et éternellement responsable de ma tristesse et le bannirais à vie du jeu des cookies. Namého.
    avatar
    Snow

    Messages : 717
    Date d'inscription : 09/06/2012
    Age : 24
    Localisation : Dans ton chat

    Re: Bioshock Infinite

    Message  Snow le Lun 8 Avr 2013 - 17:05

    Allez je prends le risque, je pense avoir pas trop de mal à gagner sur ce coup là :p.
    Le jeu est exceptionnel, et les rares critiques qui reviennent viennent de mecs qui trouvent que le jeu est trop facile (wollo c'est du tir alors c'est call of alors que ça devrait être plus hard), ce qui n'est pas faux, mais n'est qu'un détail (surtout si on joue dès le départ en difficile ou en hardcore).
    Et pour revenir sur ce que disais Gryfon, on retrouve l'ambiance glauque et mature des précédents Bioshock.
    avatar
    Gryfon
    Membre
    Membre

    Messages : 1446
    Date d'inscription : 29/12/2011
    Age : 24
    Localisation : Ardennes, Belgique

    Re: Bioshock Infinite

    Message  Gryfon le Lun 8 Avr 2013 - 18:06

    Fonce Ham, tu ne devrais pas être déçu !
    Allez, juste parce que j'adore les effets de lumière dans ce jeu, qui sont vraiment très bien soignés ! (pas vraiment de risque de spoiler, mais image assez grande) :

    http://image.noelshack.com/fichiers/2013/15/1365437108-2013-04-07-00006.jpg


    _________________
    avatar
    SpaceKiller
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 2322
    Date d'inscription : 15/07/2012
    Age : 21
    Localisation : Voilquin

    Re: Bioshock Infinite

    Message  SpaceKiller le Lun 8 Avr 2013 - 19:34

    Je pense que je vais me le prendre. Autant les précédents étaient pas du tout mon délire, celui-ci me parait plus adapté pour moi^^


    _________________
    Dédicace à Suchet Flopz Badsheep SiroHito BreizH Nash Enriik Error404 Verdieb Max Le Hachoir MrMaggot Lexar Sharptroller Germainb - The Witcher Hater
    avatar
    Gryfon
    Membre
    Membre

    Messages : 1446
    Date d'inscription : 29/12/2011
    Age : 24
    Localisation : Ardennes, Belgique

    Re: Bioshock Infinite

    Message  Gryfon le Lun 22 Avr 2013 - 21:09

    Je viens de le terminer, la fin m'a laissé... Sans voix...


    _________________
    avatar
    Snow

    Messages : 717
    Date d'inscription : 09/06/2012
    Age : 24
    Localisation : Dans ton chat

    Re: Bioshock Infinite

    Message  Snow le Mar 23 Avr 2013 - 12:43

    N'est ce pas ! C'est de ça dont je veux parler, rare son les jeux de ce genre, avec un fin qui te laisse tout con devant ton écran.

    avatar
    Gryfon
    Membre
    Membre

    Messages : 1446
    Date d'inscription : 29/12/2011
    Age : 24
    Localisation : Ardennes, Belgique

    Re: Bioshock Infinite

    Message  Gryfon le Mar 23 Avr 2013 - 13:05

    Oui, j'étais comme en mode pause, ça m'a chamboulé. Et pour une fois, j'ai été content d'avoir attendu la fin des crédits, ça laisse une interprétation ouverte. Juste un peu déçu de pas avoir trouvé tout les voxophones, mais je le recommencerai. Sinon, je remarque que y'avais pas mal d'indices dès le début qui dévoilait une petite part du mystère... En tout cas, c'était une pure merveille, du début jusqu'à la fin.


    _________________
    avatar
    Sinjide

    Messages : 551
    Date d'inscription : 07/02/2012
    Age : 20
    Localisation : Cause I need Metal in my life, just like an eagle needs to fly.

    Re: Bioshock Infinite

    Message  Sinjide le Mer 26 Juin 2013 - 12:30

    Gryfon a écrit:Je viens de le terminer, la fin m'a laissé... Sans voix...

    Je viens tout juste de le finir, je te comprends  Shocked

    Contenu sponsorisé

    Re: Bioshock Infinite

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 22 Juin 2018 - 5:25